Comment les entreprises relèvent-elles le défi d’attirer leurs employés au bureau ? L’article intitulé “Bureaux d’entreprise en or ou télétravail”, publié dans le supplément “El Dinero” de La Vanguardia, aborde cette question et d’autres aspects de la transformation du lieu de travail. Avec la participation de Miquel Àngel Julià.

Les bureaux de la ruche, avec leurs longues rangées de bureaux, seront l’une des victimes de la pandémie. Après une année de télétravail, seuls 4 % des travailleurs souhaitent retourner travailler tous les jours au bureau, selon une étude menée par l’IESE et Savills Aguirre Newman, bien qu’il y en ait également peu, 14 %, qui souhaitent rester uniquement en télétravail. Les employés ne veulent pas recommencer à travailler comme avant”, explique Rodolphe Spina, directeur financier et responsable de la transformation immobilière chez Bayer en Espagne. Et si nous travaillons différemment, nos bâtiments devront également être différents.

“Les entreprises sont dans un moment de réflexion : elles pensent à la manière dont elles vont s’organiser, si elles vont fixer des horaires pour aller au bureau ou permettre une flexibilité totale, si elles vont ou non imposer une présence minimale et à quel niveau”, explique Xavier Güell, directeur du bureau CBRE de Barcelone. “Et ils réfléchissent aussi à ce qu’ils vont faire de leurs bureaux, pour s’adapter à cela. En un an, nous allons voir beaucoup de changements”, reconnaît-il.

Les bureaux conservent leur rôle institutionnel, en tant qu’espace de relation avec les clients et vitrine de la marque et de la culture d’entreprise.La pandémie a montré que le télétravail est pleinement productif. De plus, la demande de flexibilité est tellement unanime que “l’offrir sera la clé pour retenir les employés ou en attirer de nouveaux”, affirme Paco León, directeur des ressources humaines chez Bayer, une entreprise qui a réalisé une transformation culturelle et spatiale pionnière dans tout le groupe en Espagne.

Lisez l’article original dans son intégralité sur le lien Suplemento Dinero de La Vanguardia en espagnol ou cliquez sur “Télécharger la publication” pour lire l’article complet.

Télécharger la publication

Vous avez un projet?
Nous contacter

Nous vous envoyons un devis sans engagement



    En envoyant mes données, je confirme que j'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité.

    T. +34 932 688 450