REBUILD 2021 et le Congrès national de l’architecture avancée et de la construction 4.0 ont terminé une nouvelle édition au centre IFEMA MADRID. L’objectif du congrès a été de revitaliser la construction en cette période de reprise économique après le covid et d’explorer les clés du secteur autour des axes de l’industrialisation, de la durabilité et de la numérisation. 

Miquel Àngel Julià Hierro, directeur de la stratégie et du design chez Grup Idea et vice-président du Retail Design Institute Spain, a une fois de plus conceptualisé, présenté et animé deux tables rondes axées sur le secteur du commerce de détail 4.0 et l’hospitalité durable et axée sur les données. Au total, REBUILD a accueilli 10 673 congressistes pendant trois jours et a vu la participation de 280 entreprises liées au secteur et de 380 experts.

 

Comment sauver le secteur de l’architecture commerciale

 

La session consacrée au Vertical Retail, intitulée « Comment sauver le secteur de l’architecture de détail », a analysé comment digitaliser des espaces, des produits, des utilisations et des parcours des clients et des utilisateurs devrait ouvrir la fenêtre pour faciliter une infrastructure commerciale différente. Carlos Aires, PDG et fondateur de Marketing-Jazz, María Callís Bañeres, présidente du Retail Design Institute Spain et Francesc Máñez Sanz, Retail Adviser et PDG de Qmax Consulting ont participé à la table ronde.

Dans le nouveau scénario 4.0, les intervenants se sont accordés à dire que le consommateur d’aujourd’hui est un « client phygital », hyperconnecté, qui apprécie la rapidité et la flexibilité, qui recherche des expériences et se sent membre d’une communauté. Ce profil nécessite des scénarios retail différents de ceux connus jusqu’à présent, qui tiennent compte d’un processus d’achat non linéaire et omnicanal. Le Retail Phygital, un hybride entre le online et le physique, naît précisément de cette nouvelle expérience d’achat et constitue le sujet de recherche central de la dernière monographie publiée par Es Design et coécrite par Miquel Àngel Julià et Yuka Nakasone.

D’autre part, le nouvel acheteur recherche des histoires, des valeurs et des émotions, et pas seulement des produits, qui doivent désormais être plus originaux, durables, sains et respectueux des autres et de notre planète.

 

Des hôtels paysagers aux Fast Track hôtels offsite

 

La digitalisation et l’utilisation des données étaient au centre de la deuxième session, qui était axée sur le secteur hôtelier. Yuka Nakasone, International Growth Strategist chez Global Bridge, Jorge Alonso, architecte et urbaniste chez Chapman Taylor Global Architects & Masterplanners et Sergio Baragaño, PDG de ROOM 2030, ont participé à la table ronde.

Pour commencer, Jorge Alonso a détaillé les avantages de la conception modulaire et de la construction hors site, avec une construction à l’échelle, ce qui permet de gagner du temps, de réduire les déchets et de diminuer les coûts. Du concept de construction, nous passons au concept d’assemblage. Tous les enseignements tirés d’autres secteurs, comme l’industrie automobile, constituent le point de départ d’une nouvelle architecture. Sergio Baragaño met également à profit son expérience de la construction hors site avec la fabrication de salles modulaires intelligentes qui intègrent les nouvelles technologies, optimisent le processus d’assemblage et de fabrication industrielle et dynamisent cette dernière. De cette manière, ils parviennent à créer un produit personnalisable et compétitif en termes de qualité-prix et une solution de logement durable conforme à l’agenda 2030.

Ces nouvelles solutions s’inscrivent dans ce que Yuka Nakasone appelle l’industrie 5.0, une ère de données et de connectivité qui permet aux entreprises d’optimiser leurs opérations, tant dans la construction des hôtels et des chambres que du point de vue de la gestion hôtelière. Un exemple est la récente réglementation qui permet la numérisation des registres d’hôtels, ce qui ajoute à l’ensemble des interactions numériques que l’utilisateur réalise déjà avec l’hôtel, depuis la première recherche de l’établissement sur internet, le programme de fidélité jusqu’à l’évaluation post-séjour.

Tout cela fait partie d’un nouveau scénario caractérisé par cette hybridation de l’espace physique et numérique où chaque entreprise doit choisir la voie personnalisée avec la technologie qui convient le mieux à sa taille et à son activité. Pour réaliser cette voie, il est également nécessaire de repenser la conception des espaces et la manière dont ils sont conceptualisés. C’est précisément, selon Miquel Àngel Julià, l’objectif de l’équipe d’Onoffteam : concevoir, mettre en œuvre et construire l’espace physique et digital dés le début de la conception du nouveau business model. 

Comme l’expliquent Yuka Nakasone et Miquel Àngel Julià Hierro, « l’espace ne doit pas seulement être phygital, une hybridation du physique et du digital, mais hybride dans tous les sens du terme. Il faut une transversalité sectorielle qui, à son tour, permet une innovation menée par des équipes transdisciplinaires aux vues croisées et aux expertises différentes ». 

Comme l’a déclaré Miquel Àngel, « le Design, pour parvenir à une meilleure planète sur laquelle vivre, doit plus que jamais être un Co-design ».

Vous avez un projet?
Nous contacter

Nous vous envoyons un devis sans engagement



    En envoyant mes données, je confirme que j'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité.

    0034932688450 grupidea@grupidea.com