Qu’est-ce que l’architecture ? C’est l’une des questions les plus récurrentes autour de notre profession. Dans de nombreux cas, nous tombons dans les définitions les plus classiques : on parle d’Utilitas (utilité), de Firmitas (fermeté) et de Venustas (beauté). De tous, le terme Firmitas (fermeté) nous transporte à la nécessité de construire avec fermeté la stabilité et le « pas de changement ».

Cependant, nous vivons dans un contexte de changement permanent et de transformations profondes et rapides de la société. Ainsi, dans le domaine du travail, il existe des structures organisationnelles interdisciplinaires, loin des organigrammes pyramidaux fixes classiques qui conditionnent la conception et la création des espaces.

Dans notre profession, nous nous trouvons dans une phase d’ « architecture liquide », dans laquelle la vitesse de changement de la société se traduit par la difficulté de concevoir des espaces fixes qui seront permanents dans le temps. C’est un concept nécessaire pour approfondir, réfléchir, innover et évoluer.

Nous n’avons pas l’intention de donner une réponse au terme « qu’est-ce que l’architecture », mais nous voudrions apporter une nouvelle vision collective et transdisciplinaire de l’architecture contemporaine afin d’avoir un débat collectif, ouvert et réfléchi sur la nécessité d’innover, d’être perturbateur et de s’hybrider dans le contexte actuel et futur.

Transversaliser notre propre vision et la spirale de l’innovation.

La formation et la stabilité des architectes ont changé et nous nous rapprochons de la spécialisation dans différents domaines. Lorsque nous parlons de “ Facility Management ”, nous devons non seulement être efficaces, mais aussi rendre notre propre point de vue et celui des autres experts travaillant sur le même projet transversal.

L’architecture n’est pas holistique, elle est polyédrique. Il est donc nécessaire de créer des équipes de travail qui, comme les couches d’un oignon, mettent toujours l’utilisateur au centre, afin de générer de nouvelles synergies et d’intégrer de nouveaux experts en fonction de chaque projet. La technique du design thinking est celle qui devrait nous permettre de nous connecter à partir de zéro dans ces différentes couches de connaissances.

En ce sens, au lieu de parler du cycle de projet, nous devrions parler de la spirale de l’innovation : une sorte de jeu sans fin, non linéaire et sans victoire, dans lequel tout le monde gagne et où les connaissances s’enrichissent, de sorte qu’à chaque fois qu’un nouveau projet est intégré, de nouvelles questions et de nouvelles réponses sont ajoutées.

Ce texte est un résumé de l’article « Design et efficacité, la spirale de l’innovation », écrit par Miquel Àngel Julià, associé et directeur de la stratégie et du design de Grup Idea. Le texte fait partie du livre « Architecture and Facility Management », qui comprend des articles de 37 professionnels du monde de la gestion des installations. Il s’agit du premier livre produit dans le cadre du groupe de travail du Col-legi d’Arquitectes de Catalunya (COAC).  

Vous avez un projet?
Nous contacter

Nous vous envoyons un devis sans engagement



En envoyant mes données, je confirme que j'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité.

T. +34 932 688 450